Comment est né le projet ESCAPE

 

Le projet ESCAPE est de mener de front l'éducation des chiens d'alerte pour épileptiques et un travail de recherche afin de mesurer les corrélations possibles entre les phénomènes observés. Il est né de la rencontre de trois personnes :

 

- Le Professeur Hervé VESPIGNANI, épileptologue qui a eu connaissance de l’existence des chiens d’alerte et s’est rendu compte du potentiel de ces animaux pour faire améliorer la condition de ses patients et faire avancer les connaissances sur cette pathologie ;

 

- L’écrivain prix Goncourt Didier VAN CAUWELAERT qui, après avoir écrit le roman « Jules » dont le héros est un chien guide d’aveugle, s’est également pris de passion pour ces chiens d’alerte et a fait évoluer « Jules » vers cette mission dans « Jules le retour ». Jules est d’ailleurs formé dans une école au nom d’ESCAPE, préfigurant le projet présenté aujourd’hui ;

 

- Le directeur de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugle Dominique GIRARD avait anticipé l’évolution du secteur des chiens d’aide aux personnes En effet, par l’intermédiaire d’échanges avec des associations à l’étranger, il a pu observer que les chiens sont éduqués pour d’autres types d’assistance que le guidage des personnes déficientes visuelles. C’est pourquoi il a contribué à la création de CANIDEA, la confédération nationale des organisations de chiens d’aide aux personnes dont l’une des missions est d’aider au développement d’autres types d’assistance.

 

A trois, ils ont donc décidé de créer l’association ESCAPE. 

 

L'objet social de l'association ESCAPE

 

Publié au JO du 7 octobre 2017, l’objet social de l’association ESCAPE pour « Education et Suivi des Chiens d’Alerte et de Protection des personnes Epileptiques » est :

 

  • De former des éducateurs canins à la spécialisation « chiens d’alerte pour personnes épileptiques » ;
  • D’élever, d’éduquer, de remettre gratuitement et d’effectuer le suivi des chiens d’alerte à des personnes épileptiques sur tout le territoire français ; 
  • De promouvoir auprès des bénéficiaires potentiels, des professionnels de santé, des pouvoirs publics et du grand public les chiens d’alerte pour personnes épileptiques ;
  • De créer et entretenir des partenariats nationaux et internationaux en particulier à l’échelle européenne pour l’échange de bonnes pratiques et la recherche sur les chiens d’alerte pour personnes épileptiques.